Un forum dont le sujet principal est le manga One Piece, mais qui a trait aussi aux mangas en général.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Merci à tous les membres passés sur ce forum ! Merci à ceux qui sont partis, restés et qui reviendront ! Ils ont forgé ce forum, ceci est leur oeuvre *-*
Ils ont écrit l'histoire d'OPR : Mihawk, Arlong, Roronoa Lilian, Ninou825, Zoro Roronoa, Nico.D.Zoro, Nazuky, Darkarena, x-onepiece-x, MissAllsunday, et Elemental
Nous présentons à tous les membres du forum nos meilleurs vœux ! Nous vous accueillons tous les jours à bras ouverts Smile
MERCI à tous ! Un grand BRAVO à Elemental notre Fondateur préféré, génial jusqu'au bout, nous ne l'oublions pas !

Partagez | 
 

 l'île mystérieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Mer 21 Mar 2012 - 17:59

tu me fais trop rire --One--Piece-- ^^ et merci krino pour ton commentaire Very Happy mais vous n'avez pas des critiques à me faire? xD je suis pas suceptible vous savez Smile (enfin un peu si ^^") mais les critiques sont fait pour s'améliorer non ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
--One--Piece--
Moussaillon
Moussaillon
avatar

Messages : 165
Berrys : 218
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans le lit d'un gars tain de sexy

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Mer 21 Mar 2012 - 22:14

J'ai une critique!! Ta fic est trop parfaite... Nan sérieux moi je trouve qu'il ne faut rien changer j'aime beaucoup ta fic! Sinon, quel couple a tu choisi pour ta fic?
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Mer 21 Mar 2012 - 22:38

Eh bien merci pour la critique ^^ . J'envisage un ZoRobin mais bon, tout vient à point pour qui sait attendre Wink
Sinon à cause de la pression psychologique (et je choisit bien cette expression!!^^ ) qu'exerce Nico.D.Zoro sur moi je publie le chapitre douze (déjà ^^")

Chapitre 12:

Il était maintenant dix-neuf heures et il c’était passé en une journée bien des péripéties, chacun des membres de l’équipage avait passé la journée à se séparer, à se retrouver et à se re-séparer dans un autre groupe. Le crépuscule était là, et un vent suffisamment fort pour faire avancer un bateau à allure régulière s’était lever. Dans la cale du Sunny, Nami, Sanji, Ussop, Brook, Chopper et Luffy étaient ligotés, bâillonnés et avaient les pieds qui trempaient dans de l’eau de mer. La pénombre dans laquelle ils se trouvaient les empêchaient de se distinguer les uns des autres, ainsi mis à part le bruit qu’ils pouvaient faire en se cognant ou en gesticulant aucun des membres de l’équipage savaient qui était prisonnier et qui ne l’était pas…
Nami (pensée) : Si jamais il touche à un seul Berrys présent sur ce bateau ils vont avoir affaire à moi!
Sanji (pensée) : Robin d’amour, Nami chérie… pardonnez moi j’ai faillit à ma mission…
Ussop (pensée): Je suis mort, oui c’est ça! JE SUIS MORT !!! Mamaaaaaan…
Brook (pensée) : Laboon… Je te l’ai promis, on se reverra un jour! Attend moi juste encore un petit peu …pour l’instant je suis coincé…
Chopper (pensée) : Docteur, Doctorine, mes nakamas.. ! AIDEZ MOI !!!
Luffy (pensée): J’AI FAIM !!!

« -Bon alors M, on part?
-Oui nous allons partir…tu as emmené ta fille?
-Bien sûr! Comme si j’allais l’abandonner! Mais dis-moi, comment fait-on pour Roronoa Zoro?
-Je ne perçois plus ses pensées sur l’île et il ne dors pas, sinon je pourrais quand même percevoir ses rêves… C’est dommage nous avons perdu une pièce maitresse dans notre plan…
-Et pour Nico Robin ?
-Morte également si je m’en fit à mon pouvoir.
-…
-Allons allons ! Ne fais pas la tête, Nami est beaucoup plus belle comme je te l’ai dit. Bon, libère ton emprise sur les cyclopes de l’île maintenant et demande à ceux que nous avons fait embarquer de lever l’ancre.
-Bien grand frère… »
Et c’est ainsi que deux minutes plus tard le Sunny leva l’ancre et prit le large…
Dans la crique la situation se gâtait, les cyclopes avaient commencés leur attaque, Franky ne pouvait pas se battre au maximum de ses capacités (sa réserve de Cola était presque vide et il lui manquait un bras) et Robin ne pouvait pas faire face à tous les monstres qui s’en prenaient à elle de part et d’autre. Soudain l’attaque cessa. Les cyclopes se regardèrent les uns des autres comme s’ils étaient déboussolés, perdus,…
« -Qu’Est-ce qui se passe? Questionna le cyborg.
-Il semblerait que les cyclopes aient été victime du même sort que celui de Zoro. Répondit Robin qui avait déjà compris.
-Comment ça? Eux aussi étaient contrôlés à distance?
-En effet. Maintenant il nous reste à découvrir si ils restent nos ennemis lorsqu’ils sont conscient de leurs actes ou s’ils s’avèrent être des alliés. »
L’un des cyclopes s’avança, il était à un âge avancé car une fine mais longue barbe blanche lui poussait sur le menton. Il s’exprima tout d’abord dans une langue inconnu:
« -[img][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][/img]
-Qu’Est-ce qu’il a dit Robin ?
-Euh… je suis archéologue pas étymologiste ! Dit Robin gênée.
-Pardonnez-moi. Reprit le vieux cyclope. Il est vrai que j’ai perdu l’habitude de m’exprimer dans la même langue que celle des invités que nous accueillons sur cette île.
-Invité ? Accueillir? Cita Franky. J’ai pas vraiment l’impression d’avoir été ACCUEILLI comme un INVITÉ!
-Je comprend votre mécontentement monsieur mais je vous prie d’accepter mes plus humbles et sincères excuses… Nous étions sous l’emprise des frères M&V.
-Les frères M&V sont-ils les personnes qui ont la capacité de diriger n’importe quel individu par la force mentale comme ils l’ont fait pour mon ami ? Demanda l’archéologue.
-C’est exact mademoiselle! Mais je vois que votre ami et dans un sale état! Ce serait un miracle qu’il soit encore en vie…Les cyclopes ont une très grande connaissance et maitrise de la médecine. Je vous propose pour nous faire pardonner de ce que nous vous avons fait subir de tenter de sauver votre compagnon.
-Ne tentez pas. Répondit froidement Robin. Faites-le! 
Et une partie des cyclopes présent dans la crique emmenèrent le corps plus loin afin de commencer l’opération.
-Vous n’avez pas besoin de salle décontaminé ou d’outils pour commencer l’intervention ? S’inquiéta Robin.
-Laissez-les faire. Ce sont des professionnels… Dit le cyclope avec un petit sourire malicieux. Puis en regardant Franky avec son bras gauche découpé ajouta : Vous aussi vous devriez les rejoindre !
Ce que fit le cyborg.
-C’est étonnant! S’exclama Robin. Et moi qui pensiez que vous étiez une civilisation au stade primaire.
-En réalité nous sommes au stade tertiaire alors que votre civilisation à vous ne se trouve qu’au stade secondaire.
-Je ne comprends pas…
-Je ne devrais pas vous expliquer jeune fille mais puisque vous me semblez être une personne raisonnée… Chaque civilisation passe par différents stades lors de son évolution. La période primaire désigne le développement de la société, les connaissances sont limitées en progrès techniques, en sciences etc. puis vient le stade secondaire, la civilisation a évolué, elle a une histoire et surtout un savoir faire à transmettre. La troisième étape, appelé tertiaire qualifie un retour au valeur de la civilisation elle ne cherche plus le progrès technique car son savoir suffit à la société en elle-même. Toutefois il faut savoir que beaucoup de civilisation n’atteignent jamais ce stade à cause de l’avidité dont la nature nous pourvoie. A force de vouloir aller toujours plus haut la civilisation implose et disparait.
-Je vois… c’est pour ça que vos maisons restent que très peu développées et vos habits simples.
-Tout à fait, nous ne ressentons plus le besoin de refléter notre savoir, nos connaissances restent ancrés dans notre mémoire, le reste n’est qu’apparence.
-Il faut faire preuve d’une grande sagesse pour arriver à ces conclusions. Affirma l’archéologue.
-Certains hommes de votre société atteignent ce raisonnement mais ils sont hélas minoritaires…
-Vous pensez que la société humaine et vouez à l’échec?
-Je ne suis pas devin mademoiselle, ce ne sont que les spéculations d’un vieillard…
-Et pour en revenir aux frères M&V ? Que savez-vous d’eux exactement ?
-Pas grand-chose, ils sont arrivés sur cette île il y a deux ans et nous avons tout de suite été sous leur emprise… Je m’en veux encore de n’avoir pas su leur résister… Ils ont mangés le même fruit du démon.
-Le même fruit du démon pour deux individus ? Comment est-ce possible?
-D’après ce que j’ai compris ils ont des liens avec le Dr.Vegapunk qui a dupliqué le fruit en deux pour que les frères M&V restent sur le même pied d’égalité et qu’il n’y ait pas de jalousie fraternelle. Mais V a une fille et pendant qu’il s’occupait d’elle, M a appris a mieux maitriser son pouvoir. V doit donc obéissance à son frère. Toutefois la duplication de ce fruit du démon a apporté quelques failles à leur pouvoir qui en devient défaillant à certains moment.
-Quel est le nom de ce fruit exactement ?
-Le neurofruit. Il permet de prendre possession de n’importe quel esprit mais nous ne connaissons pas très bien ces limites… Par exemple nous étions sous le joug de V durant ces deux dernière années ce qui peut nous amener à penser qu’ils peuvent contrôler plusieurs esprits simultanément. Cependant la force mentale des individus joue un rôle dans la maitrise de la victime. Votre ami a vaillamment combattu contre la prise de contrôle de son esprit et il se peut qu’il ait eu des moments de lucidité. Mais ils sont rares et difficiles à repérer car même si M ou V ne se concentre pas totalement sur la prise de contrôle d’un esprit en particulier il peuvent lui donner des directives que la victime suivra quoiqu’il en coûte. En clair, votre ami peut tenir une conversation normale avec vous comme il l’aurait fait habituellement mais peut en même temps avoir reçu l’ordre de vous jeter dans un fossé dans les cinq minutes qui suivent.
-Si les frères M&V peuvent prendre le contrôle de n’importe quel individus sur l’île à leur guise pourquoi ne pas avoir pris possession de mon esprit à moi aussi ?
-J’ai une théorie là-dessus… Je pense que la duplication de leur pouvoir a affaiblie sa capacité et que leur champ d’action est rétrécie si vous êtes en dehors de ce périmètre vous ne craignez rien.
-Votre théorie ne fonctionne pas, je suis rester prêt de Zoro toute la période où il était sous contrôle sans me faire manipuler. Affirma Robin.
-Attendez, je n’ai pas fini…Si une personne dont le contrôle a été pris dans le périmètre d’action des frères alors, même si il sort de la zone son esprit sera toujours sous emprise. En revanche si vous êtes rester tout le temps dans le champs d’action extérieur alors aucun contrôle n’est possible.
-Je comprends votre raisonnement mais quelque chose ne marche toujours pas… J’ai été faites prisonnière à un moment par les frères M&V et ils n’ont pas pris possession de mon esprit.
-Étiez-vous dans de l’eau de mer ?
-C’est exact.
-Alors vous avez la réponse…Si vous êtes à proximité des frères M&V mais que vous avez détenez du granit marin ou que vous avez de l’eau de mer alors votre esprit est en sécurité.
-Chef Yoënda ! Le bretteur …. Il s’est réveillé! Dit un cyclope arrivant précipitamment dans la conversation »

A suivre Very Happy



Dernière édition par Segnolita le Mer 21 Mar 2012 - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Mer 21 Mar 2012 - 22:50

encore du suspense , m'enfin , notre marché tien toujours et mon chapitre arrivera lundi comme prévue , sinon excellent chapitre , je prend toujours autant de plaisir a lire que les précédent chapitres ^^
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Mer 21 Mar 2012 - 22:55

Thanks you Wink <3 et pour ta fic, tes fans pourront me remercier xD c'est grâce à MOI que tu vas publier le chapitre 6 ^^ (pour mon plus grand plaisir Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Jeu 22 Mar 2012 - 16:06

Allez je vous mets la suite parce que je suis de bonne humeur ^^ et aussi parce que je vais au code dans une heure donc ça vous fera patienter pour le chapitre 14 que je publierai dans la soirée !!! Wink (enfin sauf si personne n'a lu ce chapitre là ^^ ça serai bête de mettre deux chapitres à la suite si entre temps je n'ai pas laisser planer le suspens deux petites heures MINIMUM xP)

Chapitre 13

L’archéologue suivit le petit cyclope qui l’emmena dans une clairière où un véritable laboratoire avait était installé. Des morceaux de toiles blanches étaient tendus, accrochés grâce à des lianes aux arbres. Des outils, minutieusement nettoyés étaient rangés dans un ordre bien précis sur une pierre plate qui servait de table. Au centre de la « tente » le corps de Zoro était étendu, couvert de bandage et les yeux clos, Robin le regardait avec tristesse. Elle s’avança délicatement vers lui et s’agenouilla près de sa tête. Les cyclopes, comprenant qu’il s’agissait d’un moment intime entre la femme et le bretteur, se retirèrent silencieusement. Le bretteur, réveillé par la douce odeur de Robin, entrouvrit les yeux:
« -Robin ? Robin je suis désolé de ce qu’il c’est passé. Je n’ai pas été assez fort…
-Ne t’en fais pas, tu es en vie c’est l’essentiel.
Le bretteur aperçut la coupure sur la joue de la jeune femme et eu un flash back.
-Mon dieu Robin! Qu’Est-ce que j’ai fais ?!
L’archéologue, comprenant de quoi il parlait, répondit calmement:
-Ne t’en fais pas, c’est pas grave, tu sais ça va cicatriser. Tu ne pouvais rien y faire puisque tu n’étais pas conscient de tes actes.
-Put*** …Dit Zoro en tournant la tête, il avait trop honte de ce qu’il avait fait pour continuer à regarder Robin droit dans les yeux. Celle-ci déposa sa main sur sa joue et lui refit tourner la tête dans sa direction.
-Ne t’en fais pas je t’ai dit, je savais très bien ce que je risquais en restant avec toi quand j’ai vu que tu n’étais pas dans ton état normal.
Le bretteur rougit.
-SUUUUUUUUUPER ! Franky venait de rentrer dans la tente sans prévenir. Son bras gauche était de nouveau à sa place initiale. Ah ah ah !!! Tu mériterais que je te claques mon ptit Zoro! Tu m’as tranché le bras quand même!
-Franky! Oui désolé … Répondit l’épéiste en souriant, apaisé par la bonne humeur que dégageait le cyborg.
-Vous n’allez jamais devinez…Ils ont du Cola ! C’est qu’ils sont pas si bêtes que ça ces petits zigotos de cyclopes!
Robin sourit, au moins, deux de ses compagnons allaient bien.
Puis chacun expliqua son aventure jusqu’au moment où ils c’étaient tous les trois retrouvés, mais lorsque Franky aborda le sujet du Sunny qui avait disparu Robin et Zoro prirent un air grave. Tout deux savaient ce que cela signifiait. Cela faisait une heure que les cyclopes patrouillaient l’île et qu’aucun d’entres eux n’étaient revenus pour les prévenir qu’ils avaient retrouvés un membre de l’équipage. Conclusion : ils étaient les seuls de l’équipage de Mugiwara à être restés sur cette île. Leur propre navire était devenu un moyen d’emprisonner leur compagnons et, qui sait, de les livrer au gouvernement. A ce même moment un cyclope fit interruption dans la tente, il tirait, avec deux autres cyclopes, le waver de Nami.
« -Nous l’avons trouvés caché dans un buisson. C’est à vous? 
-Oui c’est à nous. Répondit l’archéologue.
-Parfait nous avons un moyen de transport alors on y va. Dit Zoro en se relevant.
-Tu es fou? Tu as vu ton état? Non tu restes ici et je pars avec Franky. Coupa Robin.
-Non, je veux y aller! Je récupérerai sur le trajet, ça va nous prendre quoi ? Deux heures pour rejoindre le Sunny ? Je serai guéri d’ici là!
-Attend un peu, comment on va faire pour rejoindre le Sunny il a disparu je te rappelle! Dit Franky.
-Un bateau, un bateau !!! Un cyclope venait d’arriver en courant dans le tente. Un bateau, à l’horizon, il est apparu de nulle part!
-Un bateau avec une voile sur lequel est peint une tête de mort avec un chapeau de paille? Questionna Franky plein d’espoir, pensant avoir retrouvé son navire.
-Oui, c’est celui là, il prend le large! Acquiesça de sa petite voix aigu le monstre.
-Put*** allez go on y va!!! »
Le cyborg empoigna Zoro avec nonchalance d’une main et pris le waver de l‘autre. Robin leur emboita le pas sans qu’elle n’eut le temps de protester cette décision. Lorsqu’il atteignit le rivage, le charpentier lâcha Zoro qui atterrit mollement au sol sans broncher, trop secoué pour dire quoi que soit. Quand Franky déposa le waver à l’eau il se rendit compte qu’il ne savait absolument pas dirigé cet engin.
« -Bon… on fait comment maintenant? Dit Franky se sentant un peu bête d’avoir agit sur un coup de tête.
-Tout d’abord je voudrais comprendre…Le bateau avait disparu non ? Comment se fait-il que nous puissions de nouveau le voir? Interrogea la brune.
-Il semblerait que les frères M&V ont des capacités grâce à leur fruit du démon que nous ne connaissons pas encore. Dit le vieux cyclope qui les avait rejoint.
-C’est qui lui? Demanda Zoro qui n’avait encore jamais vu le cyclope en étant lucide.
-Je pense…Reprit le monstre sans prêter attention à la question du bretteur. Que les frères M&V ont fait refléter une image sur votre cornée afin que vous croyiez que le bateau avait disparu.
-Mais Franky n’était pas immunisé contre les ondes télépathiques des frères? Demanda Robin.
-Comme je vous l’ai déjà dit, le pouvoir des frères M&V est défaillant et par conséquent ils ne connaissent peut-être même pas l’existence de votre compagnon à cause de son corps en métal, mais si leur mirage s’appliquait sur toutes les paires d’yeux environnant, ceux de votre ami ont aussi pu être dupés. Après tout, il a beau être un cyborg, ces yeux sont naturels.
-Je comprends…et si nous pouvons de nouveau voir le navire cela est dû au fait que le bateau a quitter leur zone d’action et que leur mirage ne s’appliquait à aucun individu en particulier.
-Je pense comme cela en effet.
-Votre théorie me semble correcte chef Yoënda. Dit Robin en lui souriant.
-C’est bien beau tout ça mais comment fait-on? S’impatienta Franky qui voyait son navire, la prunelle de ses yeux, s’éloigner au fil que les secondes s’écoulaient.
-Ne vous inquiétez pas, ne vous ai-je pas dit que nous étions une civilisation au cycle tertiaire?
-Au cycle quoi? Demanda Franky qui comprenait de moins en moins.
-Au cycle tertiaire! Répéta Yoënda comme si le fait de le répéter permettrait à Franky de mieux comprendre l’expression. Rhôôô vous me fatiguez vous les robots, c’est pour ça que nous les avons tous démontés…Prenez le NR789 et partez rejoindre vos amis.
-Avant que nous partions je voudrais vous posez une dernière question chef Yoënda. Se hasarda à dire Robin. Voilà je voulais savoir pourquoi vous avez kidnapper Chopper…Lorsque j’étais dans la grotte avec Brook j’ai vu que vous le tiriez grâce à des lianes, puis quand je me suis réveillé il était à mes côtés, ligotés comme moi-même. Mais la voix que nous avons ensuite entendu (soit V soit M je ne sais pas) a semblé déçue de voir la prime de notre compagnon et a même émis l’hypothèse de l’offrir à sa fille.
-S’il a parlé de sa fille il s’agissait de V…et bien lorsque nous étions sous le contrôle psychologique de V nous avions pour directives « attraper tout les étrangers » mais lorsque nous avons aperçus votre compagnon le renne, une défaillance s’est produit et nous avons été libre de nos actes durant ce cour instant.
-Si vous étiez lucide pourquoi avoir kidnappé Chopper?
-Ne vous inquiétez pas nous ne sommes pas méchant. Dit en riant légèrement le cyclope. Voyez-vous dans notre civilisation Chopper est connu. Eh oui! Une petit renne venant de l’île de Drum, pays réputé pour ces connaissances médicales, qui part réaliser son rêve sur un bateau pirate c’est une histoire qui fait fantasmer nos enfants. Bien que nos avancées médicinales soient avancées, le savoir de Chopper nous intéresse. La manière dont s’est pris mes compagnons pour accueillir votre médecin de bord n’était certes pas la meilleur mais nous avions pleinement conscience que la pression psychologique qu’exerçait V sur nous allait revenir. Les évènements ont fait que nous n’avons pas eu le temps de le mettre en sécurité avant que V reprenne le contrôle sur nous…
-Je vois! Dit Robin qui ne ressentait aucune rancœur envers le vieillard, elle ressentait plutôt de la peine pour ce petit monstre au grand cœur.
-Bon allez-y bon sang de bonsoir ! Dit le cyclope qui commençait à avoir les yeux qui brillait (allait-il pleurer?) »
Les cyclopes avaient amarrés le NR789 c’était un bateau fait entièrement de bois et de lianes. Le bois était coupé si finement que le bateau en était extrêmement allégé, ce qui lui permettait de naviguer plus rapidement. Les lianes ralliaient les planches entre elles de manières si serrés que les fuites d’eau semblait impossible. La voile quant à elle, était faite en une matière inconnue construite grâce au savoir-faire unique des cyclopes. Elle était, d’après leur dires « indéchirable et pourtant très peu épaisse » ce qui permettait de la relever ou de l’abaisser presque instantanément. Robin, Franky et Zoro embarquèrent donc le waver et montèrent à bord du rafiot…

A suivre Smile
Revenir en haut Aller en bas
--One--Piece--
Moussaillon
Moussaillon
avatar

Messages : 165
Berrys : 218
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans le lit d'un gars tain de sexy

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Jeu 22 Mar 2012 - 16:56

Oh yeah I like it!!! La suite please!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Jeu 22 Mar 2012 - 18:17

moins d'action dans celui ci mais toujours enrichissant , moi je dit que j'attend le prochain chapitre avec impatience .

Merci de la contribution de ton chapitre ô prétresse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Jeu 22 Mar 2012 - 18:35

Moins de suspens certes, mais une belle perspective d'aventures Smile (t'a vu j'ai bien utilisé le mot "perspective" pour faire référence à tes petits dessins que tu fais sur tes cahiers xD) et --One--Piece-- je te vois jamais connecté sur la chatbox :O tu es timide ? ^^

Bon allez je vous mets le chapitre 14 dès maintenant parce que j'adore la fin xD mais ne la regardez pas tout de suite ^^ faut d'abord lire touuuut ce que j'ai écris avant sinon c'est pas du jeu Razz

Chapitre 14:
Je tiens à faire une petite parenthèse pour ce chapitre: jusqu’à maintenant je n’avais pas précisé à quel moment se déroulait ma fic car cela n’avait aucune importance mais au fur et à mesure que mon histoire avance et que je donne des précisions je me rend compte qu’enfait si, ça a une importance ^^" je dirais donc que les membres de l’équipage n’ont toujours pas été séparés par Kuma et qu’ils n’ont donc pas connaissance du « Haki » . Toutefois je fais dans un passage référence au revêtement que doivent subir les bateaux pour atteindre l’île des hommes poissons. Voyez-donc ceci comme un commentaire de l’auteure (moi ^^) et non comme une remarque faites par Robin ou Franky. Sur ce, bonne lecture Smile

« -Papa, papa, je sais ce que je veux pour mon anniversaire!
-Oooooh ma puce! S’écria V en voyant son adorable fille. Elle arborait de magnifiques anglaises d’un blond vénitien malheureusement cachées par un voile noire qui couvrait entièrement son corps. Je t’ai déjà dis de rester à l’intérieur, la lumière du soleil te brûle la peau!
-Mais…mais…mais je voulais simplement te dire ce qui me ferais plaisir pour mon anniversaire! Se mit à pleurer l’enfant.
-Du calme ma puce, du calme. Viens, tu m’expliqueras à l’intérieur. Et V pris sa fille dans ses bras pour l’emmener dans la cuisine. Alors, que veux-tu pour fêter tes douze ans?
-Un animal de compagnie!
-Hi hi hi… Alors ne t’inquiète pas pour ça tu l’auras. Hi hi hi.
-C’est vrai? Demanda la fille avec des yeux plein d’espoir.
-Mais oui!
-V! Viens voir un peu par là. Cria M. Qu’Est-ce qu’on fait au juste dans ce genre de situation?
M était descendu dans la cale et avait retrouvé Luffy en train de manger son bâillon dans son sommeil. En réalité, dans le rêve du capitaine, celui-ci mangeait un énorme gigot d’agneau mais dans le monde réel c’était bel et bien un vulgaire morceau de chiffon qu’il mâchait.
-Il est débile non ? Questionna V.
-Ça on le savait mais à ce point… Le gouvernement fixe décidément des primes qui ne sont plus à la hauteur de la réputation des pirates.
-Rorona Zoro était vraiment un élément important….
-Arrête de gémir V, il est mort et on n’y peut rien! Ça prouve à quel point nous l’avons, nous aussi, surestimés. Allez viens, il faut que je t’explique la suite du plan… » Et les deux frères remontèrent sur le pont.
Dans la cale, Sanji s’était réveillé, il avait parfaitement entendu la conversation des deux frères mais ne pouvait y croire « Zoro mort? Jamais de la vie, pas tant qu’il n’aura pas payer pour ce qu’il a fait à Nami » Pensa le cuisinier. La pénombre l’empêchait de voir nettement ce qui l’entourait mais à certains endroits plus éclairés que d’autres où s’infiltrait quelques rayons du soleil entre les planches, il réussit à percevoir Brook et Ussop. Tous étaient ligotés à une chaise. Il sentait parfaitement les cordages qui l’empêchait de bouger « voilà ce que ressent un saucisson… » songea le maitre coq. Il fut rapidement tenté de se tortiller afin d’essayer de défaire les liens mais en vain, il se retrouva en plus mauvaise posture encore qu’il ne l’était déjà. L’idée d’appeler les autres lui effleura l’esprit mais il fut rapidement ramené à la réalité en se rappelant qu’un bâillon lui empêchait d’ouvrir le contact avec ses compagnons. Il se rendit compte également qu’un saut rempli d’eau arrivait jusqu’à ses genoux « pour les utilisateurs de fruit du démon sûrement…Ainsi donc ils ne savent même pas qui sont, parmi nous, les utilisateurs de ces fruits maléfiques? Cela pourrait devenir un petit avantage à l’avenir… » Concéda Sanji. La seule solution qui s’offrait donc à lui était de bouger ses jambes maintenues dans l’eau afin de créer un léger clapotis et espéré réveiller ses compagnons. Au bout de quelques instants un deuxième clapotis vint s’ajouter à celui de Sanji : quelqu’un d’autre dans la pièce répondait à son appel! Suivit bientôt d’un troisième.
«- Héééééééé! » Chuchota quelqu’un. 
Tous les bruits d’eau cessèrent afin de mieux entendre la voix.
« -Yohohohohoho !!! Le bâillon a glissé sur mes os je peux donc communiquer avec vous, c’est pas merveilleux ? Bon alors qu’Est-ce qu’il se passe ? Je suis un peu déboussolé je l’avoue. Yohohohoh!
-…
-Ah… je vois, vous n’avez pas réussi à enlever vos foulards c’est ça?
-…
-Yohohoho vous n’êtes pas très expressifs !
-Mmm mmh mm mmm! Dit (enfin si on peut employer le verbe « dire ») Sanji pour faire comprendre au squelette de se taire.
-Yohohohoho ! En voilà un qui a le sens de la conversation! Répondit Brook qui visiblement ne comprenait pas la gravité de la situation.
-Put*** mais il est débile ou quoi? » S’exaspéra intérieurement le cuisinier. 

Sur le pont du navire V et M discutaient :
« -Aaaaaah quel belle journée! S’émerveilla M.
-Oui…Hélas…Lucile ne peut pas sortir…
-Oh cesse de te lamenter! Nous serons bientôt RICHE!
-Oui mais…
-Taratata! Coupa M. Tu te souviens du plan?
-Euh…et bien tu m’avais dis que tu me l’expliquerai sur le pont.
-Hin Hin hin.. C’est vrai que tu est trop idiot pour le deviner tout seul! Bien alors tu sais que le gouvernement mondial a trois bâtiments suprême symbolisant chacun un élément fort de la justice: Enies Lobbies (détruit par Mugiwara), Impel Down et Marineford. Chacun de ses bâtiments ont une porte de justice située derrière ou devant eux qui crée des courants lorsqu’on les ouvrent afin de faciliter les échanges maritimes entre Marine. Tu me suis ?
-Oui oui, continues.
-Bien… Cependant, et peu de personnes le savent, un autre bâtiment existe. Afin de préserver sa localisation secrète aucune porte de justice n’a été construite à proximité et il faut s’y rendre par voie naturelle: c’est-à-dire comme un bateau le ferait sans aide extérieur. Et c’est là que nous allons.
-Mais pourquoi ne pas les emmener directement à Impel Down ? Tout les plus grands bandits y ont été conduits!
-Erreur mon frère! Gol D. Roger, en attendant le jour de son exécution n’a pas toujours attendu dans sa cellule à Impel Down…Il avait d’abord fait un petit tour à Uluepo Graz.
-Uluepo Graz? Jamais entendu parlé…
-BIEN EVIDEMENT CRETIN! Je viens de te dire que son existence était secrète!
-Oui c’est bon! Arrête de m’appeler « crétin »…Que fera-t-on de l’équipage de Mugiwara là-bas?
-Tout d’abord sache mon frère que livrer la tête de Mugiwara à la Marine ne m’intéresse pas. J’ai des plans bien plus ambitieux pour ces imbéciles… »

Sur le NR789...
Franky s’extasiait devant l’impressionnant nombre de gadget présent sur le petit bateau, il semblait petit et éphémère mais en réalité il s’agissait d’un véritable bijou technologique. Robin quant à elle veillait sur Zoro, celui-ci avait insisté pour s’entraîner sur le trajet qui les emmènerait jusqu’au Sunny ce qui avait forcé la jeune femme à l’assommer. Désormais, le bretteur avait la tête posé sur ses cuisses pendant qu’elle lisait un bouquin. Le soleil s’était couché et une multitude de point lumineux c’était allumés de tout les côtés du navire afin d‘éclairer les personnes à son bord. On aurait dit que des lucioles volaient au dessus du NR789. Une ambiance féerique régnait sur le bateau « Dommage que les autres ne soient pas là. Pensa Robin. J’espère qu’ils vont tous bien! ». Franky avait fini sa fouille du bateau et prenait désormais un maximum de note sur les équipements du rafiot. Zoro ouvrit les yeux et la première chose qu’il vit fut la couverture du livre que feuilletait l‘archéologue  Comment soigner un mourant? « Pas très joyeux pour un réveil en douceur » Songea Zoro qui tenta de se relever.
« -Non non non! Dit Robin en mettant délicatement sa main sur le buste du bretteur afin de ne pas trop appuyer sur sa blessure mais suffisamment pour le dissuader de se lever. Tu restes allongé, et ne m’oblige pas à le redire.
-Pffff…Souffla Zoro qui savait déjà que tout débat était inutile. Donne moi au moins mes haltères pour que je puisse soulever des poids avec mes bras!
-Il n’y a pas d’haltères ici, nous ne sommes plus sur le Sunny je te le rappelle. Maintenant reste tranquille
Zoro aurait voulu protester mais aucun compromis ne semblait possible, de plus insister pour recommencer l’entraînement aurait fait puéril après les prérogatives que venaient de donner la brune.
Alors Zoro regarda la brune qui avait replongé dans son livre…Il la fixa un moment, jusqu’à ce qu’elle sentit le regard qui devenait insistant de Zoro. Alors, elle posa le livre et se mit également à fixer le bretteur dans les yeux…

A suivre Very Happy (vous avez la rage hein ? ^^ vous voulez la suite hein ? …bah yen a pas xD non je déconne, plus tard la suite, plus tard,… ^^ )


Dernière édition par Segnolita le Jeu 22 Mar 2012 - 20:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Jeu 22 Mar 2012 - 20:21

ah , c'est qu'elle est gentille notre prétresse , merci Smile

super chapitre , en tout cas , j'ai hâte de voir la scène de Zoro et Robin , en tout cas c'est sympa de l'avoir ce chapitre , je pensé l'avoir demain mais nan ^^
Revenir en haut Aller en bas
--One--Piece--
Moussaillon
Moussaillon
avatar

Messages : 165
Berrys : 218
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans le lit d'un gars tain de sexy

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Jeu 22 Mar 2012 - 21:35

Excellent chapitre comme d'hab!
En fait, je ne me connecte pas sur la chat box car mon ordi beug et je suis obligée de lire les fanfics sur mon I Phone et donc ça ne marche pas!!
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Jeu 22 Mar 2012 - 22:09

Ah m**de c'est dommage :/ ...En tout cas j'apprécie le soutient que tu apportes à ma fic Smile
Revenir en haut Aller en bas
--One--Piece--
Moussaillon
Moussaillon
avatar

Messages : 165
Berrys : 218
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans le lit d'un gars tain de sexy

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Ven 23 Mar 2012 - 16:38

Bin écoute, c'est normal! Ta fic fait partie de mes préferés! C'est l'une des meilleires fics que j'ai jamais lue et quand c'est moi qui le dit, c'est vrai!!!
Revenir en haut Aller en bas
V Power
Supernovae
Supernovae
avatar

Messages : 1062
Berrys : 1202
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 18
Localisation : Dans le Sud...

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Ven 23 Mar 2012 - 16:53

Yeah, super chap!
Revenir en haut Aller en bas
Oneluffy
Maître du jeu
avatar

Messages : 230
Berrys : 304
Date d'inscription : 20/01/2012
Age : 22
Localisation : sur le DeathNightmon bateau

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Ven 23 Mar 2012 - 16:56

Crooooo bien comme dirais ma petite soeurs !

p.s: c'est bizarre --One--Piece--, moi avec mon smartphone je me co sur la chatbox sans problèmes
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Ven 23 Mar 2012 - 17:43

Merci pour vos commentaires, ils me font toujours aussi plaisir Smile je vous mets le chapitre 15 mais je ne sais pas si je mettrais le 16ème en ligne aujourd'hui parce que je n'ai pas encore terminé le chapitre 17 ^^ .

Ah, et aussi, je viens de me rendre compte que la remarque que j'ai mis au début du chapitre quatorze s'appliquait en réalité à ce chapitre là ^^" Voilà bonne lecture Smile

Chapitre 15:

Dans la cale du Sunny, Ussop se débattait silencieusement pour atteindre son petit canif resté blottit dans sa poche droite. Après plusieurs minutes d’efforts, il l’attrapa et commença à découper ses liens. Brook avait fini par se taire, l’eau de mer dans laquelle était plongés ses pieds ayant eut raison de lui. Sanji, qui réussissait à voir Ussop de là où il se trouvait priait pour que les ravisseurs n’entendent pas le petit bruissement régulier que provoquait la lame qui frottait contre la corde. Enfin, le tireur d’élite réussi à se libérer. Il enleva son bâillon et ne put retenir un souffle qui exprimait son soulagement.
« -Pfiiiiou! Bon le capitaine Usspop va venir vous secourir! » Chuchota Ussop en s’attaquant aux liens de la première personne qui se trouvait sur sa droite. Il s’agissait de Nami. Il commença donc tout d’abord par lui enlever le morceau de tissu qui lui empêchait de parler et s’attela à couper le plus rapidement, mais aussi le plus silencieusement possible, les cordes de la navigatrice. Malheureusement pendant son action, ses pieds commençaient à sécher et, avant qu’il ne réussisse à libérer la rousse, M décela l’esprit d’Ussop. Dans un élan de colère il descendit dans la cave et alluma la lumière. Sanji profita de ce cour instant pour regarder qui était en sa présence, il savait qu’il y avait Brook, Ussop, Luffy (ça il l’avait deviné quand les deux frères avaient parlés « d’un débile ») et Nami, ainsi il aperçut la dernière personne prisonnière des deux frères: Chopper. Ce qui laissait Robin-d’amour, marimo et Franky en liberté.
« -Petit c**! S’écria M devenu cramoisi par la colère. Aussitôt, il prit possession de l’esprit d’Ussop et lui demanda de se jeter à la mer et de se laisser couler. Un déchet comme toi ne mériterait même pas que je le manipule. Même ces abrutis de cyclopes ont une force d’esprit un peu plus solide que la tienne. Te laissez partir ne nous feras que du bien, de toute façon qui voudrais aider une poule mouillé dans ton genre? »
Le tireur d’élite, sans se montrer choqué par les propos injurieux de M se dirigea vers les escaliers et monta sur le pont. Quelques secondes plus tard, on entendit le bruit d’un plongeon.
« -Qu’Est-ce que vous lui avez fait? Demanda Nami qui était désormais la seule en position de parler.
-Je lui ai simplement demandé d’aller se noyer sans broncher. Un ver de terre comme lui ne mérite pas mieux.
-Mais que nous voulez vous? S’écria Nami qui bougeait comme une furie pour tenter de défaire les quelques lianes que Ussop n’avait pas fini de découper.
-Du calme ma jolie…Hin Hin Hin… mon frère était intéressé par Nico Robin mais toi, tu es bien plus mon genre. Hin Hin Hin. Je ne voudrais pas t’abimer!
- « ÉTAIT intéressé par Robin » Comment ça ?! S’inquiéta Nami.
-Oh rien du tout…Hin Hin Hin…elle s’est contenté de rejoindre les autres démons d’Ohara en enfer.
A ce moment précis, la navigatrice cassa ses cordes et se précipita sur l’inconnu en reversant par la même occasion l’eau de mer de son seau qui se propagea sur tout le sol de la cale.
-RAAAAAH! Assassin! » Cria Nami qui, dans la colère, ne réfléchissait plus lucidement. En temps normal elle aurait pensé « Robin, capturée? Jamais! La seule fois où c’est arrivé elle l'avait fait volontairement et nous l’avions sauvés » mais là…Six des neuf membres de l’équipage étaient capturés et il fallait agir vite.
Elle empoigna la gorge de M en le plaquant au sol et commença à l'étrangler. Désormais, tout deux étaient mouillés par l’eau salé. Sanji, qui n’avait jamais vu sa bien aimée dans un état pareil, bougea au maximum ses jambes pour créer du bruit avec le mouvement de l’eau: il fallait absolument raisonner la navigatrice. Robin n’était pas morte, c’était des mensonges, Il le savait. Et même s’ils s’étaient fait capturés comme des débutants, ils allaient s’en sortir et faire la fête à ces deux malfrats! « Claps Claps Claps » (bruit de l’eau)
« -V..v……..VVVVVVVVVVVV!!! » Cria M apeuré, voyant que l’air commençait à lui manqué.
-Assassins, assassins, ASSASSINS! Le traumatisme vécu par la navigatrice dans son enfance de voir sa mère mourir devant ses yeux refaisait surface. Je ne veux plus qu’il y ai de morts! Plus personne ne doit mourir! »
V arriva précipitamment en trébuchant dans les marches, s‘étalant ainsi de tout son long sur le plancher. Se relevant avec difficulté avec la main sur sa mâchoire sûrement déboîtée, il comprit que posséder l’esprit de Nami était impossible de part parce que sa peau était enduit d’eau salé, d’autre part parce que lui aussi était maintenant mouillé par l’eau de mer. Il fonça alors sur la rousse pour lui faire lâcher prise. L’assaut fit tomber Nami qui desserra son étreinte autour du coup de M.
« -La garce! Rugit M en mettant sa main sur son coup afin de le masser. Amène-là V, elle ne reste plus dans la cale, cette folle doit resté sous plus étroite surveillance…Hin Hin Hin… »
Et V l’empoigna pour l’emmener sur le pont. Là-haut, ils la séchèrent et M prit possession de son esprit.
« Désormais elle est totalement mienne! »

Sur le NR789 Robin commençait à se pencher. Elle n’avait jamais songé à embrasser Zoro (c’est vrai ce mensonge ? ^^) mais là, les lèvres du bretteur étaient devenues tellement désirables. Comme hypnotiques « Si il a prit possession de mon esprit alors je veux bien être tout les jours hypnotisée» S’étonna à penser l’archéologue. Zoro s’éleva légèrement pour atteindre la bouche sensuelle de Robin plus rapidement.
« -Oïe !!! Regardez, à la mer!!! On dirait qu’Ussop a plongé du Sunny mais il ne remonte pas à la surface! 
-Quoi? Dit Robin en se relevant précipitamment faisant ainsi cogner la tête de Zoro au sol qui ne s’y attendait pas « Je ne suis plus à une bosse près » Rumina le bretteur. Pourquoi Ussop ne remonterait pas à la surface, il sait nager non ? Reprit l’historienne.
-Oui c’est justement ça qui est louche…Hisse la voile à son maximum s’il te plait je vais appuyer sur le bouton « Niap » qui, d’après ce que j’ai compris, donne une accélération au bateau sans qu’il n’y ai besoin de moteur ni de vent.
La brune fit pousser des bras sur le mat et hissa la voile, le cyborg, lui, était allé à l’écran de contrôle situé à l’avant du bateau et appuya sur le bouton. Une énorme bulle protectrice apparut alors. On aurait dit que le bateau c’était fait revêtir comme pour aller sur l’île des hommes poissons, de manière instantanée.
-Pratique! Dit Franky émue par la praticité du navire.
-Pratique mais inutile dans notre situation. Dit Robin qui avait rejoint le cyborg.
-Oui bon… Essayons ce bouton « zup »! Un deuxième mat apparut à côté du premier avec une voile hissé.
-Wahou!!! Mais on peut aller deux fois plus vite maintenant. S’enthousiasma le charpentier.
-Oui, mais je croyais que l’accélération du NR789 ne serait pas dû a une deuxième voile…
-Oh oui je pense comme toi, il doit y avoir autre chose…Mais enfait je n’ai pas très bien compris le manuel d’utilisation, il était dans la langue des cyclopes… Bon alors peut-être celui là?
Toute les lumières-lucioles s’éteignirent.
-M**de, raté! Je vois plus rien! Attend je rappuie sur le bouton. Mais le cyborg appuya sur le bouton juste à côté de celui sur lequel il avait appuyé et une plate forme éjectable apparu sur le pont arrière, exactement à l’endroit où Zoro était allongé qui fut expulser du bateau.
PLOUF!
-Qu’Est-ce que c’était? Demanda Franky en regardant Robin.
-Zoro ! Crétin tu l’as projeté en dehors du navire. Dit Robin, un peu amusé de la situation comique dans laquelle ils étaient. Plonge à l’eau et va le secourir, avec ses blessures il ne peut pas nager. Pendant ce temps je rallume les lumières et trouve le moyen d’accélérer pour aller sauver Ussop ».
Le cyborg secouru le bretteur et à peine avait-il posé un pied à l’intérieur du navire que les lumières se rallumèrent et que le bateau accéléra à une vitesse folle pour ensuite s'arrêter pile à l'endroit ou le tireur d'élite avait sauté.
-Bien, replonges maintenant, nous avons assez perdu de temps! Ussop doit avoir atteint le sol depuis un moment! » Ordonna Robin.
Le cyborg replongea donc une seconde fois pour aller récupérer « long-nez ».
Pendant ce temps, Robin était retournée auprès de Zoro, elle appréciait ces moments de calme qu’elle pouvait partager avec le bretteur en de rares occasions. Le soir sur le Sunny, quand Zoro s’entrainait et qu’elle lisait…Ils leur étaient même déjà arrivé de boire un café ensemble à deux heures du matin mais ça restait exceptionnelle car Zoro aimait faire des séances d’entraînements intensives sans s’arrêter. Tout à l’heure dans la tente des cyclopes, quand elle s’était agenouillé près de sa tête…Ou encore plus récemment quand il dormait sur ses cuisses pendant qu’elle lisait. Elle lui passa la main dans ses cheveux verts afin d’enlever les quelques cristaux de sel qui y étaient restés collés.
Puis Franky ressortit de l’eau en aspirant un grand coup, visiblement il avait repêcher Ussop à plusieurs centaines de mètres. Il l’amena sur le rafiot et demanda à Robin de l’examiner. Après un rapide diagnostic et les gestes de premiers secours le tireur d’élite recracha toute l’eau de ses poumons et haleta:
« -Ils ….ILS….sont…dan….ge…dange…reux. ZzzzzZzzzzZzz… 
-Qui ça « ils »? Demanda Franky.
-Les frères M&V. Répondit Robin. Mais aufait Zoro, tu as surement rencontré l’un d’eux non ?
-Euh ouais…Un trentenaire, torse nu (il n’avait qu’un pantalon beige) et puis il avait deux cicatrices, une énorme sur le bras droit et une petite sous le menton. Eh puis il avait un rire bizarre du style « hin hin hin »
-D’accord, au moins, nous avons quelques informations sur l’ennemi… Franky, tu pourrais nous confectionner des bandeaux métalliques que nous pourrions éventuellement mettre sur notre front? En récupérant la ceinture pour Zoro dans le shark tout à l’heure j’en ai profiter pour fixer ces deux plaques métalliques sur mes jambes mais ce n’est pas très confortable. Et Robin joignit sa parole au geste en soulevant le bas de son pantalon pour dévoiler le fer qui entourait ses mollets.
-HEIN??? Mais qu’Est-ce t’as foutu ? Tu les as trouvé où ces deux plaques?
-Eh bien sur le tableau de bord du sous-marin. Dit Robin en souriant.
-Mais c’est pas possible!! AUCUN respect jvous jure ! Affirma excédé le charpentier. Bon je vais voir le matoss’ qui se trouve sur le bateau et qui me permettrait de vous faire des bandeaux métalliques parce que si je reste là je vais exploser! Putain mon Shark submerge… »
Et Franky partit laissant de nouveau seul Robin et Zoro avec, en prime, Ussop dormant comme une souche. Cela faisait à peine cinq minutes que le cyborg était parti et le silence commençait à devenir gênant entre les deux acolytes. Mais encore une fois (il le fait exprès?) Franky vint en criant:
« -Oïïïïe! Venez voir, le Sunny se dirige vers un bâtiment super louche là-bas! Le drapeau du gouvernement mondial flotte au sommet de l‘édifice! Je sens que nous allons avoir de SUUUUPER ennuis… »

A suivre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Ven 23 Mar 2012 - 21:19

mouah ah ah ah toujours aussi bien a ce que je vois , j'ezn veusx plus , sa c'est toujours aussi , enfin je vais patienter Smile
Revenir en haut Aller en bas
--One--Piece--
Moussaillon
Moussaillon
avatar

Messages : 165
Berrys : 218
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans le lit d'un gars tain de sexy

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Sam 24 Mar 2012 - 11:59

La suite please!!
Revenir en haut Aller en bas
roronoa.black
Supernovae
Supernovae
avatar

Messages : 919
Berrys : 1022
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Sam 24 Mar 2012 - 15:15

C'est trés bien, en plus t'as beaucoup d'imagination pour faire des chapitres aussi long, Continu !
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Sam 24 Mar 2012 - 16:00

Bon allez, puisqu'il est l'heure du goûter je vous mets quelque chose sous la dent Wink voici le chapitre 16 Very Happy
(merci pour ton commentaire chèm cat )


Chapitre 16:

Sur le Sunny M&V avaient organisé leur accostage, ils avaient emmené avec eux seulement cinq cyclopes: jusqu’à maintenant, deux jouaient avec Lucile et les trois autres restant étaient aux petits soins des frangins. Mais depuis la tentative de fuite dans la cale et Uluepo Graz qui était en vue, les dispositions avaient changé. Les deux monstres qui divertissaient l’enfant avaient eu pour ordre de surveiller les Mugiwaras et les trois autres ne veillaient plus au confort de leurs maîtres mais s’activaient à mettre le navire dans les meilleures conditions possibles pour arriver sur l’île.
V était dans une cabine, (anciennement celle des garçons) et choisissait dans les placards un costume à sa taille. Son choix se porta sur un magnifique smoking en tissu noir. De la haute qualité! Il ne savait pas à qui appartenait cet habit mais qu’importe, après tout il n’en n’aurait plus besoin. Sa fille était assise sur un lit et pleurait.
« -Bah afkor chon fayon re doseil, guy a fil? (V s’était effectivement déboité la mâchoire en tombant dans les escaliers ^^ voici donc la traduction : « Bah alors mon rayon de soleil, qui y a-t-il ?» )
-Maman ne sera pas là pour mon anniversaire…
-Mis fi felons, elte gegartera dé là faux. (Mais si voyons, elle te regardera de là haut)
-C’est pas pareil! Dit l’enfant vexé.
-Assons, da mette da rolie grode qué tas effeper vec doi! Delle vec fes lulants rope e dallesses. Dit le père pour faire diversion. (Allons, va mettre ta jolie robe que tu as emmener avec toi! Celle avec des volants rose à paillettes.)
-… »
Et la fille partit en silence avec l’intention d’aller mettre sa robe, après tout son père le lui avait ordonné.

Dans la vigie, M avait élu domicile. Cette pièce offrait un magnifique lot d’objet de musculation mais l’endroit semblait comme habité par une âme. C’est ce qui plut au trentenaire, son pouvoir permettait d’avoir contrôle sur l’esprit des gens, en était-il de même pour les spectres ? Contrairement à son frère, M ne se changea pas. Il n’était pas comme ces blancs-becs du gouvernement, qui pour faire bonne figure, ciraient leur pompes à l‘arrivée d‘une personne importante. De plus son pantalon lui convenait très bien et il se sentait mal à l’aise dans des chemises. Il regardait à travers le hublot quand Nami entra sans toquer. Elle avait troqué son short et son débardeur pour une robe courte de soirée. Le décolleté du vêtement attisa un désir irrépressible chez M lorsqu’il l’aperçut. Il n’eut toutefois pas le temps de faire un pas que la rousse avait déjà bondit près de lui comme une tigresse et lui mordillait le lobe de l’oreille. N’y tenant plus, M agrippa le visage de la navigatrice et chercha ses lèvres pour l’embrasser…

Un quart d’heure plus tard le bateau avait jeté l’ancre. Des marines au garde à vous formaient un chemin allant du quai jusqu’à l’entrée du bâtiment. Uluepo Graz était un fantastique château, des fenêtres soigneusement décorées apparaissaient sur toutes les façades, des tourelles sur les extrémités donnaient un côté moyenâgeux au monument et des bosquets taillés en forme d’animaux venaient compléter l’ensemble. Comment un lieu si magique pouvait retenir des pirates dangereux? Un homme en kimono arriva à la rencontre des deux frères, c’était un ancien marine très réputé, à dire vrai, c’était lui qui avait donné son poste à Sengoku lorsqu’il avait voulu partir en retraite. Mais un marine reste un marine et il avait désormais la garde d’Uluepo Graz…Son nom était Sashenki. Son crâne n’avait plus de cheveux et ses yeux étaient d’un bleu saphir. Il avait un air du vieil homme qui avait enfin trouvé le calme et la paix intérieur. Mais comme on le dit souvent, les apparences sont trompeuses.
Les deux frères descendirent la passerelle qui avait été installé préalablement et allèrent serrer la main de l’ancien amiral. Celui-ci n’émis aucun commentaire sur la tenu de M et esquissa même un petit sourire. Quant à Nami, elle se tenait au bras du trentenaire comme l’aurait fait une femme aimant son mari et offrit sa main a Sashenki pour qu’il la lui baise. Puis, ils montèrent les marches qui menaient jusqu’au château sans un mot, conscient que l’entretient qu’ils allaient passer devra resté secret. Pendant ce temps, des marines montèrent sur le Sunny avec des menottes en granit marin et découvrirent les Mugiwara ligotés dans la cale à leur chaise avec sur leur visage d’abondantes traces de fouet…

Sur le bateau de Zoro, Robin, Ussop et Franky, les préparatifs pour leur arrivée sur l’île se mettait aussi en place. Le cyborg avait fini de confectionner les bandeaux en métal. Il avait pour cela, dû utiliser le matériel mis dans la trousse de secours « spécial robot » qu’avait rangé les cyclopes lorsqu’ils avaient donné le NR789 aux Mugiwaras. Le bretteur se sentait mieux et insistait pour partir en expédition avec eux « il se reposerait plus tard » disait-il. Ussop, lui, s’était réveillé depuis un bon moment et avait fait récit de son histoire à ses compagnons, que ne fût-il pas heureux de retrouver sa ceinture grappin lorsque Zoro la le lui rendit! « Je savais bien que je l’avais perdu dans le Shark quand je m’y suis précipité pour rejoindre Chopper et Brook » avait-il affirmé en embrassant son gadget. Robin quant à elle proposait déjà un plan d’intervention:
« -Bien alors, je propose que nous accostions ici. »
Robin pointait de son doigt un petit renfoncement situé à deux kilomètres de l’unique port d’Uluepo Graz. Enfait, le tableau de bord avait depuis peu affiché une carte de l’île après l’avoir examiné avec des radars spéciaux implantés dans le bois du bateau ce qui avait permis aux protagonistes d’avoir un plan d’ensemble de ce petit bout de terre.
« -Nous passerons par la forêt qui nous offrira une parfaite couverture. Reprit l’archéologue. Je contournerai entièrement l’île avec Ussop afin de voir ce qu’il s’y trouve et vous (Zoro et Franky), vous resterez dans cette zone là. Il ne nous restera plus qu’a examiner rapidement les lieux. Par contre, il ne faudra pas que cette phase du plan prenne trop de temps car nous savons tous que Luffy et les autres ont été capturés et que chaque seconde peu compter, mais foncer dans le tas n’est pas non plus une solution.
-Je suis d’accord avec ta proposition Robin. Admis Franky, mais le plan que nous affiche le tableau de bord a un défaut! Il n’indique pas l’échelle, nous ne savons donc pas si cette île est grande à traverser ou pas! Si ça se trouve, le temps que tu atteignes l’autre côté de l’île avec Ussop, une ou deux heures se seront écoulés!
-Je sais, mais si cette île n’a jamais été mentionnée sur aucune carte ni aucun livre, c’est que le gouvernement veut que sa position reste secrète, il n’aurait donc aucun intérêt à bâtir un édifice aussi imposant sur un grand territoire. De plus nous n’avons pas d’autres choix…
-Bon bah moi je suis d’accord puisque je pars avec Robin et qu’elle est forte! Dit Ussop afin d’exprimer son avis.
-Va y avoir du grabuge… Plaisanta Zoro avec un sourire sadique.
-Bien alors allons-y et n’oubliez pas que le mot d’ordre est discrétion ! On se retrouve ici à minuit » Dit Robin qui avait déjà commencé à chuchoter.

C’est ainsi que la petite troupe parti avec sur leur front un bandeau en métal. Robin et Ussop avancèrent rapidement le premier kilomètre sachant qu’ils étaient encore trop éloigné de l’édifice pour qu’on les entendent mais passé cette limite, leur progression fut nettement ralentit. Bien qu’Uluepo Graz était une île inconnue du grand public, les autorités ne lésinaient pas sur la sécurité. Des escargot-images étaient cachés dans les arbres de la forêt ajoutant ainsi une difficulté supplémentaire au fait de devoir éviter les marines qui patrouillaient. Robin était bien tenté de débrancher les camescargot (mélange entre caméra et escargot plutôt que de dire escargot-image) mais les écrans de surveillances seraient devenus noirs et auraient avertis les marines de la présence d’étrangers.
Du côté de Franky et Zoro, la progression n’était pas plus rapide, ils avaient les mêmes difficultés que l’archéologue et le tireur d’élite mais le bretteur avait en plus énormément de mal à suivre la cadence du cyborg. Se relever, se baisser, s’accroupir n’était décidément pas ce que le corps blessé de l’épéiste pouvait espérer de mieux.

Dans les cachots d’Uluepo Graz, chacun des membres de l’équipage avait été séparés et mis dans une cellule individuelle. Cependant, les gardes n’avaient pas pris la peine de les bâillonner pensant que, même s’ils pouvaient parler entre eux, aucun moyen de s’échapper serait possible.
« -J’AI FAIIIIIIIIM !!! Cria Luffy.
-AAAAAAH! Mais ne cries pas comme ça Luffy, tu m’as fait peur. S’exclama Chopper.
-Inutile de lui parler, il dort! Dit Sanji.
-Il parle réellement dans son sommeil ? S’étonna le renne qui depuis tout ce temps n‘arrivait toujours pas à concevoir que l‘on puisse parler en dormant.
-Pourquoi ça ne serait pas possible, je parle bien en étant mort! Yohohohoho!
-Oïe, Chopper, Brook, vous êtes attaché avec du granit marin non ?
-Oui. Répondirent-ils ensemble.
-C’est bien ce que je pensais…Ils ont fait de même pour moi alors que je ne suis pas un utilisateur de fruit du démon…Vous n’êtes pas trop affaibli?
-Non ça va, le granit marin est en trop faible quantité pour nous affaiblir mais il neutralise nos pouvoirs. » Expliqua le médecin.
Un bruit de porte qui grince vint interrompre leur conversation. Au fond du couloir il entendirent un garde protester:
« -Non Monsieur, l’accès est…… Je vous en prie monsieur venez donc, je vais vous conduire à la cellule du prisonnier que vous me demandez. »
Après quelques pas qui résonnèrent dans le cachot, un homme s’arrêta devant la cage de Chopper. Il s’agissait de V. Le garde entra à l’intérieur, détacha les poignets du petit renne qui fut immédiatement à la merci du télépathe. Une seconde après, ils partirent tous les trois sans dire un mot.
« -Oïe, Brook ?! Questionna le cuisinier qui, de là où il se trouvait n’avait pas pu voir la scène. Tu es toujours là?
-Yohohoho! Mon cœur a faillit s’arrêter tellement j’ai eu peur, même si ce n’est pas possible puisque je n’en ai plus!
-Oïe Lu..
-A MANGER !!!
-D’accord…Et Chopper? Interrogea de nouveau Sanji.
-…
-Oïe Chopper, réponds !
-…
-Put***, ils ont emmenés Chopper, comme si nous n’étions pas assez dispersés! » Enragea le blond qui n’avait rien pu faire pour aider son compagnon.

Dans la forêt, le cyborg avançait prudemment avec Zoro qui crachait du sang toute les deux foulées. Alors qu’ils avaient réussit à passer à travers les patrouilles, les camescargots et les pièges disséminés dans toute la forêt et à s’approcher des écuries du château, le bretteur toussa plus bruyamment qu’il ne l’avait fait jusqu’à maintenant. Précipitamment, Franky prit Zoro comme un vulgaire sac de patate et repartit dans la forêt pour se cacher. Quand il posa l’épéiste au sol, celui retenue grâce à une main sur sa bouche une crachée de sang. Malheureusement cette précaution ne suffit pas, le charpentier venait de remarquer qu’un camescargot les fixait. Dans la seconde qui suivit, une sonnerie d’alerte retentit sur l’île entière…

A suiiiiiiivre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
roronoa.black
Supernovae
Supernovae
avatar

Messages : 919
Berrys : 1022
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Sam 24 Mar 2012 - 16:38

Trés bon chapitre, bonne suite, Continu ! (message habituel en gros)
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Sam 24 Mar 2012 - 16:51

MDR ^^ oui mais ces "messages habituels" me font tjrs aussi plaisirs ^^
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Dim 25 Mar 2012 - 17:59

Bon voilà jvous mets le chapitre 17 pour ceux qui veulent le lire ^^ ... et si yen a qui ont l'impression que ma fic ne se terminera jamais je vous rassure elle a une fin xD je sais même comment ça va se dérouler ... Twisted Evil

Chapitre 17:

La sonnerie stridente retentissait sur l’île tout entière. Du côté de Robin et Ussop, le snipeur perdait son sang-froid et criait comme un dégénéré:
« -On est repéres, ON EST REPÉRÉS! On va tous mouriiiiiiir!
-Dos fleur. L’archéologue fit pousser deux mains sur les joues d’Ussop qui vinrent fermer sa bouche. Tais-toi, la sonnerie n’est pas pour nous. Écoutes: tu sens ces légères vibrations dans le sol ? Cela est dû à un déplacement massif d’un groupe de personne qui se précipite vers un endroit précis. Les vibrations ne s’amplifient pas, elles diminuent en intensité! Ce n’est donc pas nous qui avons été repérés! La voie va être libre un moment grâce à cette diversion, nous allons pouvoir progresser à découvert. Allez, on y va! »
Les deux Mugiwaras reprirent leur course « J’espère que Zoro et Franky vont bien. » S’inquiéta l’historienne. Ils empruntèrent un chemin de terre et arrivèrent rapidement à une bifurcation.
« -Le château se situe à notre gauche alors on prend ce chemin! » Attesta Ussop comme si c’était une évidence. La jeune femme le suivit mais resta tout de même perplexe « L’île ne semblait être exploitée que sur la côte Sud, y aurait-il d’autres bâtiment au Nord?! »

Dans le château, M et Sashenky s’étaient installés sur des fauteuils molletonnés couleur turquoise. L’ancien haut gradé proposa un cigare à son invité qui refusa poliment. La pièce se trouvait au troisième étage de la tour centrale du château. Le quatrième et dernier palier étant réservé pour la salle des contrôles. Le bureau était en forme rectangulaire et avait des fenêtres sur toutes ses façades. Un pendule comportant l’emblème du gouvernement mondial était accroché derrière le secrétaire où une machine à écrire attendait patiemment qu’on l’utilise. Un énorme tapis en peau de monstre préhistorique recouvrait la partie centrale de la salle, là où était installés les deux protagonistes. Un petit coucou sortit soudainement du pendule et sonna vingt-deux heures.
« -Je me suis préalablement renseigné sur vous Moldo…
-Appelez moi M je vous prie.
-Hum hum…Bien. Je me suis préalablement renseigné sur vous monsieur M. Reprit quelque peu vexé Sashenky qui n’en montra rien pour faire preuve de convenance. Votre histoire a été difficile a retrouvé… Toutes traces de votre enfance a été soigneusement effacé. Ainsi, excepté votre prénom et votre île natale, le gouvernement ne sais rien sur vous. Ce n’est pas banal comme situation n’Est-ce pas? D’ailleurs, pourquoi votre frère ne vous a-t-il pas accompagné?
-Si le gouvernement ne sais rien sur moi c’est que je l’ai voulu ainsi. Dit ironiquement le télépathe. Et pour ce qui est de mon frère, une discussion diplomatique avec lui alors qu’il ne peut pas prononcer une phrase compréhensible aurait été inutile.
-Certes, et qui était cette magnifique jeune femme rousse qui vous accompagnait et qui patiente dans le petit salon du rez-de-chaussée?
-Mon épouse. Hin hin hin.
-Oh je vois, monsieur a d’excellent goût! Mais si nous en revenions à l’objet de notre entretient. Vous avez réussit à capturer l’équipage de Mugiwara!
-Rien de plus facile. Assura M. Ce gamin a beau avoir une force de caractère extraordinaire comme le disaient les rumeurs à son égard, son estomac et sa naïveté reste ses plus grands défauts!
-Les têtes que vous avez attrapées vous permettent de touché une prime de 410 000 050 Berrys mais vous pourriez en avoir pour 426 000 050 Berrys si votre « épouse » se joignait à la partie.
-Elle n’est pas à vendre. Coupa M qui savait depuis le début que Sashenky avait reconnu sous le titre « d’épouse » la belle « chatte voleuse ». Et si vous pensez que l’argent m’intéresse c’est que vous avez une faible estime pour moi EX-amiral. Je ne connais pas Uluepo Graz pour rien! Hin Hin Hin…
-Je me doutais bien que l’argent ne vous intéressais pas mon cher, du moins qu’elle n’entrait pas en premier ordre dans vos priorités, je tentais juste pour voir votre réaction. Dîtes moi maintenant qu’elle est votre but…. Un cognac? Dit Sashenky tout en se servant.
-Non merci je ne bois pas. Mon but est simple…Je veux que vous me livriez l’arme antique Hades.
Le retraité lâcha son verre des mains qui s’éclata en mille morceau sur le tapis.
-Co…Comment savez-vous?
-Vous me l’avez dit vous-même, vous n’avez aucune trace de mon passé alors pourquoi m’évertuerais-je à vous le dire? Cela dit vous devenez vraiment un vieux croûton. Vous n’avez même pas tentez de me cacher la vérité.
-A quoi cela servirait-il, vous pouvez lire dans mes pensées non ? Laissa échapper Sashenky.
-Alors comme ça, vous êtes aussi au courant pour mes pouvoirs?
-Le Dr.Vegapunk est au service du gouvernement, il doit dans tout les cas nous faire rapport de ses expériences. Je sais d’ailleurs que c’est grâce à lui que vous avez pris connaissance de cette île.
-Vous êtes donc un sacré menteur cher amiral. Ironisa M. Vous m’avez menti en moins d’une minute à deux reprise. Vous connaissez mes facultés et mes liens avec le Dr.Vegapunk.
-Pas entièrement je l’accorde, mais ne sous-estimez jamais la marine Moldorick ! Le mot d’ordre du gouvernement mondiale est la justice absolu!
M se leva précipitamment de son fauteuil et aggripa à la gorge le vieil homme. Il le souleva du sol avec haine et le regarda dans les yeux.
-Ne vous avais-je pas dit que je ne voulais pas que vous prononciez mon prénom? Ecoutez-moi bien vieux débris, vos capacités d’entant sont parti depuis bien longtemps et ce fut une erreur du gouvernement de vous placer chef de Uluepo Graz, mais aujourd’hui c’est moi qui ai l’avantage alors dites moi où se trouve l’arme?
-Jamais! Prononça difficilement l’ancien amiral.
-Vous ne me laissez donc pas le choix…… Quoi? Qu’Est-ce que?
-Héhéhé…
-Tu as encore la force de rire bouffon? Cria avec violence M en jetant rageusement Sashenky. Il se précipita ensuite sur lui pour le ruer de coups. L’amiral se mit à du sang. Quand tout à coup V entra en trombe dans la pièce.
-Gai accèle! (Mais arrête!) Ga lé gué! (Tu vas le tuer)
-Ce fumier m’a fais asseoir sur ces put**ns de sièges alors que les accoudoirs sont en granit marin!
-É afor? Gna pu diffilence ur tu lentegen ! (Et alors? Ça n’as plus d’incidence sur toi maintenant! )
-Bah si justement! Et je ne sais pas comme cela est possible! S’écria M.
-Heuf, keurf! L’amiral avait un long filet de sang qui coulait sur sa barbe blanche. Le docteur Vegapunk n’est pas seulement l’ami de malfrat comme vous, il est un allié de la marine. Vous n’êtes pas immunisé contre le granit marin friable.
-Friable ??? Demandèrent en même temps les deux frères (même si V avait plutôt prononcé quelque chose qui ressemblait à « Drableuh? »)
-Héhéhé keuf keuf!!! Le granit marin s’est infiltré dans les pores de votre peau Moldorick. Le vieux croûton que je suis vous a quand même bien eu. »
M voulut se précipité de nouveau sur le retraité mais son frère l’en empêcha. Les gardes ne devaient pas savoir ce qu’il se passait ici et l’assassinat de l’ancien amiral n’était pas prévue dans leur plan…

Dans le petit salon Nami recouvrait ces esprit ne pouvant plus être sous l’emprise de M qui avait du granit marin sur lui. Immédiatement elle comprit que quelque chose n’allait pas. Que faisait-elle en tenue de soirée au milieu de dizaines de marines transi d’amour pour elle? Afin de ne pas éveiller les soupçons elle tenta de rester naturelle et s’excusa de prendre congé « pour aller se repoudrer le nez ». Aussitôt qu’elle fut dans le cabinet de toilette elle s’enferma à double tour. « Bon sang qu’Est-ce que je fiche ici? ». Son regard se porta sur la petite lucarne situé au dessus des robinets. Elle commença aussitôt son ascension malgré l’incommodité de sa tenue. Quelques instant plus tard elle était dehors mais son calvaire ne faisait que commencer. Des centaines de patrouille courraient dans tous les sens et une alarme à en percer les tympans résonnait. « Mais qu’Est-ce qu’il se passe bord** ?! »

Dans une autre pièce du château, Lucile jouait avec son nouveau compagnon. Un petit renne au nez bleu qu’elle avait rebaptisé Crotte parce que sa couleur marron et son aspect rondouillard lui faisait pensé aux crottes de son lapin qui était mort récemment. Chopper, contrairement à Nami n’avait pas pu se libérer de l’emprise mental dont il était victime car V n’était pas entré en contact avec de la matière marine. Ainsi, il subissait maintenant les caprices de la jeune fille blonde qui le déguisait en princesse.
« -Hihihi !!! Que tu es beau Crotte! Nous sommes maintenant les meilleurs amis du monde!
-Oui Lucile. Nous sommes les meilleurs amis du monde. »

Du côté de Franky et Zoro, la situation empirait de minute en minute. Une cinquantaine de patrouille composé de quarante hommes les encerclait (comment une si petit île pouvait accueillir tant de monde?). Zoro, poussé par l’adrénaline ne crachait plus de sang et avait son cœur gonflé par l’excitation.
« -Une dernière parole Zoro? Dit avec un sourire le cyborg.
-Demande plutôt ça aux petits veinard qui vont goûter mes lames. S’exclama le bretteur.
-Maaaaaster Nail!
-Hyakyhachi Pound Hou (calibre 108)! »
Les Marines se jetèrent en même temps sur les deux pirates…

To be continued ^^
Revenir en haut Aller en bas
roronoa.black
Supernovae
Supernovae
avatar

Messages : 919
Berrys : 1022
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Dim 25 Mar 2012 - 19:05

17 éme chapitre, toute histoire a sa fin, tu peux faire 50 chapitre si tu veux ! Continu !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Dim 25 Mar 2012 - 22:11

je suis surpris de ce que j'ai raté pendant ma courte absence , je ne veux pas de fin , tu vas la ocntinuer pour l'éternité cette fic ô prétresse , sinon bonsoir (oui vu l'heure qu'il est) et sache que en ce moment même , j'écris mon chapitre , sinon , bah rien ^^ juste excellent
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Lun 26 Mar 2012 - 23:48

Aller mon chapitre 18 pour eêtre synchro avec Nico Smile

Chapitre 18:

Robin et Ussop étaient finalement parvenue à atteindre la côte opposée à celle où ils avaient amarré le NR789. Aucun marine ne patrouillait, visiblement trop occupé par l’alerte donné quelques minutes plus tôt. L’île devait faire, à en croire par la distance qu’avait parcouru les deux compagnons, huit kilomètres de larges. Un superficie qui permettait au marine de facilement repéré les intrus qui n’avaient, s’ils étaient remarqués, presque aucune chance de s’en sortir. Sur le côté gauche du château se trouvait donc une serre où visiblement les habitants de l’île faisaient poussés eux-mêmes leur aliments. Un puits situé non loin du grillage qui interdisait l’entrée à l’exploitation, attira l’attention de Robin. Son diamètre était bien plus large qu’un puits traditionnel. A moins que le seau qui permettait de remonter l’eau était plus large que la normale afin d’amener une plus grande quantité d’eau en une seule fois. Depuis l’endroit de leur cachette, Robin et Ussop pouvait apercevoir la chambre d’une jeune fille qui jouait avec un monstre déguisé en princesse. La lumière de la pièce n’était cependant pas excellente.
« -Bon on fait quoi maintenant? Chuchota Ussop.
-Nous connaissons désormais la largeur de l’île et l’architecture exacte du bâtiment. Il est vingt-trois heures trente, je pense qu’il serait plus sage de retourner dès maintenant au NR789 pour élaborer un plan. Dit l’historienne.
-Attend attend….Le tireur d’élite venait d’abaisser ses lunettes-jumelles et d’apercevoir leur navigatrice. Oïe! C’est Nami!!! Murmura Ussop avec un grand sourire. Il faut allez la chercher, les marines ne semblent pas prêter attention à elle… Oui d’ailleurs c’est bizarre, pourquoi alors que des marines courent devant elle, aucun ne réagissent? Et puis pourquoi elle est dans cette tenue? »
A ce même moment un marine s’arrêta devant la rousse:
« Mademoiselle, de dangereux criminelle sont sur l’île, vous devriez retourner à l’intérieur, votre mari aura bientôt fini son entretient avec l’ex amiral Sashenki. »
Et le jeune homme emmena courtoisement la navigatrice.
« -Qu’a-t-il dit Robin? Questionna Ussop à la brune qui avait fait pousser une oreille à proximité de leur nakama.
-Il a demandé à Nami de bien vouloir patienter à l’intérieur de l’enceinte le temps que son mari ai terminé son entrevue avec l’ex amiral Sashenki.
-HEIN??? Nami ? Un mari? Un rendez-vous ? Avec un ex-amiral?
-Oui je ne comprends pas très bien moi non plus. Admis l’archéologue un peu déboussolé. M ou V aurait-il pris possession de son esprit et lui faire croire qu’elle était son épouse?
-Oïe, vous là-bas! Cria un marine.
-Hiiiiiii! On se casse Robin! Dit Ussop en attrapant la main de l’archéologue tout en ce mettant à courir. »
Heureusement pour les deux Mugiwaras, le marine ne les coursa pas : un supérieur l’avait rappelé à l’ordre en lui demandant de rester dans les rangs. Ils arrivèrent bientôt à la même bifurcation qu’a l’aller. Robin proposa alors; malgré le rendez-vous qu’ils s’étaient fixé, d’aller jeter un coup d’œil au nord de l‘île. Le tireur d’élite après une rapide évaluation des dangers refusa dans un premier temps « il doit y avoir des monstres, des fantômes et des zombies » avait-il dit en regardant le chemin peu chaleureux qui s’offrait devant eux. Effectivement, la route n’était pas très accueillante mais l’occasion ne se présenterai peut-être pas une seconde fois et Ussop dû se plier aux exigences de la brune...

Nami avait été reconduite à l’intérieur du château et n’arrivait désormais plus à se débarrasser des soldats qui la suivaient partout où qu’elle aille. Pourtant il fallait qu’elle agisse, elle avait bien vu qu’il se passait quelque chose dehors. De plus, plus les minutes s’écoulaient plus ses souvenirs lui revenaient : les Mugiwaras s’étaient fait capturés. Voyant qu’elle ne pourrait pas se libérer de la surveillance dont elle était l’objet elle demanda qu’on lui fasse visiter le château. Un jeune marine se porta volontaire pour l’accompagner suivit par les acclamations des autres soldats.
« -Euh un seul me suffira! » Dit Nami gênée.
Le jeune homme montra tout le rez-de-chaussée, la superficie était gigantesque. Deux cuisines et trois salles à manger pour nourrir l’ensemble du personnel. Une salle de repos qui était tellement surchargée par les marines lors de leur pause qu’elle en était devenue tout l’inverse d’une pièce calme était placée entre les deux cuisines « Qui a construit un château aussi mal foutu? » Pensa la navigatrice. Puis, le marine emmena Nami dans la tour centrale afin de lui montrer le premier et le deuxième étage, les autres étant à accès réglementé. La rousse avait dû d’ailleurs jouer de son charme pour voir l’intérieur de la tour. Lorsqu’ils arrivèrent au premier étage, Nami découvrit une extraordinaire bibliothèque mais fut cependant interdite d’aller dans le rayon des dossiers « classés secrets défense ». Alors qu’ils reprenaient leur marche pour accéder au second étage, le marine s’arrêta.
« -Je suis désolé mademoiselle mais je viens de me rappeler que ce qui se trouve au deuxième étage ne doit pas beaucoup vous intéresser.
-Pourquoi donc? Tout m’intéresses. Insista la navigatrice en battant des cils.
-Gloups! Euh,…bien! Dit le marine qui rougissait. Mais ne le répétez pas à votre mari alors, la pièce où nous nous dirigeons et la chambre de sa nièce. »
Et le marine ouvrit la porte à la rousse.
« Oh! Tatie! S’écria Lucile en courant dans les bras de Nami.
-Tatie? S’étonna la navigatrice.
-Bah oui, puisque tu es la fiancé de tonton, tu es ma tatie!
-Euh oui en effet. Acquiesça gêné la jeune femme. Euh, laissez nous maintenant sergent! Je veux profiter de cet instant avec ma nièce. »
Le marine, ravie d’avoir été appelé « sergent » par la ravissante épouse de M ferma la porte avec le plus grand soin et redescendit dans le petit salon avec ses camarades. La chambre dans laquelle se trouvait Lucile et Nami était austère, elle ne ressemblait en rien à une « chambre », seul les quelques jouets éparpillés sur le sol laissaient à penser qu’ils s’agissait d’un lieu fréquenté par un enfant. Soudain, le regard de Nami se fixa sur le petit renne.
-Oïe Cho…
-Tu l’as vu ? S’émerveilla la petite fille. C’est mon animal de compagnie il s’appelle Crotte!
-Crotte? Non tu fais erreur, il s’appelle Chopper, c’est notre médecin de bord! Dit Nami se sentant en sécurité auprès de la gamine.
-Non c’est faux! Il s’appelle Crotte et c’est papa qui me l’a offert en cadeau pour mon anniversaire! S’énerva Lucile.
-Oïe Chopper dit quelque chose!
-Lucile et moi sommes les meilleurs amis du monde. Affirma le renne sur un ton dénué de sentiment.
La navigatrice s’approcha du renne et le secoua.
-Chopper! Qu’Est-ce que tu racontes? Luffy et les autres! Où sont-ils ?
-Lucile et moi sommes les meilleurs amis du monde. Répéta Chopper qui n’était visiblement pas dans un état normal.
-Qu’Est-ce que tu fais tatie? Tu es méchante! Ne secoue pas Crotte comme ça le pauvre! Dit la petite fille en se précipitant sur Nami pour la frapper avec ses faibles poings.
-Lucile, où est ton papa? Questionna Nami.
-Méchante! Méchante! Méchante! Criait désormais l’enfant qui ne voulait plus rien entendre.
-Chuuuut! Calmes-toi s’il te plait! Demanda Nami. Chut!!! Sinon les marines vont rappliquer.
-Je m’en fiche! S’entêta Lucile. Lâches Crotte!
Nami s’exécuta immédiatement pour calmer sa « nièce ».
-Tu ne veux pas allumer la lumière? Demanda Nami pour rapidement changer de sujet. Il fait un peu sombre ici quand même. Et la rousse se leva pour appuyer sur l’interrupteur.
-AAAAAAAH! Non éteins! Éteins vite! Méchante tatie, méchante! Aaaaah j’ai mal!
Surprise par la réaction de la fille, Nami éteignis immédiatement la lumière.
-Bah alors qu’Est-ce qu’il y a ? Tu es un vampire? Tu as peur de la lumière du soleil. Ironisa la navigatrice en tirant la langue.
-Ne te moques pas de moi! Dit la fille en colère. Tu es une vilaine tatie. Je t’aime pas! Naaaaaaaa! Et Lucile lui tira aussi la langue. Papa m’a dit qu’il m’amènerait bientôt du sang frais.
-QUOI??? S’écria Nami en ayant un mouvement de recul. Tu…tu es…. Vraiment une…une…
-Oui…Se mit à pleurer l’enfant. Quand j’étais petite je me suis fais mordre par un sanguiserpent et depuis je ne peux boire que du sang ou manger des animaux fraichement mort…Ma maman est morte à cause de moi…Nami aurait voulu dire quelque chose pour consoler la jeune fille mais elle sentait que la couper dans son discours n’aurait fait que l’énervée. Maintenant je sais contrôler mes pulsions meurtrières mais au début je ne savais pas comment faire et un jour de famine dans mon village, je n’ai pas su résister à la tentation…Mon père était parti chercher quelque chose que nous puissions manger mais j’avais trop faim…J’ai…j’ai mordu ma maman et j’ai aspiré son sang….
Lucile avait des larmes qui coulaient abondamment le long de sa joue mais elle ne pleurait pas bruyamment comme le faisait généralement les autres enfants. Nami, pourtant que très peu rassurée, pris la malheureuse dans ses bras.

Depuis un petit moment la sirène avait cessé de retentir: Zoro et Franky s’étaient fait capturés et avait été emmenés dans les cachots où se trouvaient Brook, Luffy et Sanji.
« -J’AI FAIIIIIIIIIM!!! Hurlait le capitaine.
-On sait Luffy, on sait…quand on sortira de là et que j’aurais sauvé Nami-swan et Robin-chan je te ferai un festin digne d’un roi.
-Oui mais en attendant j’ai toujours faim. Gémit Chapeau de paille.
-Yohohohoho!!! Et si je chantais une chanson pour détendre l’atmosphère?
-Oh Ouiiii ! S’écria Luffy.
-Vous ne comprenez pas que nous sommes PRISONNIERS? Vous ne pouvez pas vous montrez un peu plus accablé? Nami chérie et Robin d’amour sont surement en danger à l’heure actuelle. S’apitoya le cuisinier.
-Bah oui mais que l’on soit triste ou content on reste enfermés non? Dit Luffy.
-Oui c’est pas c** ce que tu viens de dire… S’étonna le cuisinier.
-Allez on chante! Ordonna Luffy tout heureux.
-Yohohoho Yohohoho, Yohohoho Yohohoho, Yohohoho Yohohoho, Yohohoho Yohohoho, Binkusu no sake wo, todoke ni yuku yo, Umikaze kimakaze namimakaze…
-Taisez-vous là dedans, c’est une prison ici, pas un bar! Cria un garde. Tiens donc! Vous allez avoir de la compagnie en plus.
Quelques secondes après l’annonce du garde un bruit de chaîne se fit entendre et deux portes de cellules se fermèrent.
-Vous pouvez me donner de la viande aussi pendant que vous êtes là? Demanda Luffy.
-Arrêtes de dire des âneries… Oïe, vous êtes conscients les deux là ? Annoncez-vous s’il vous plaît. Sollicita le cuisinier.
-C’est pas une si SUUUUUPER journée finalement. Dit Franky que tout le monde reconnu à sa voix.
-Franky!!! S’enthousiasma Mugiwara tout content. Oïe t’aurais pas de la viande?
-Luffy je t’ai dit d’arrêter avec tes histoires de bouffe! Qui est la deuxième personne avec toi? Questionna de nouveau Sanji.
-Zoro mais il est dans un sale état. Répondit le cyborg.
-Ah ah ah !!! Marimo s’est fait attraper! Rit le blond.
-Ferme-la! Dit Zoro qui avait visiblement toujours assez de force pour répondre à sourcil vrillé.
-Bon allez, on va pas s’éterniser ici non plus. Décida le cyborg. Ce petit tour à la case prison nous aura été bénéfique pour vous retrouver mais je n’ai pas l’intention de camper ici. COUP DE PEEEEET! »
Les chaînes de Franky cédèrent et les cellules environnantes furent détruites. Toutefois les menottes de Brook, Zoro et Sanji ne s’étaient pas cassées car étant trop loin de « l’explosion ». Étrangement, seul celles de Luffy avait rompu.
«- Allez, on récupère les autres et on y va! Cria Franky d’un air décidé en prenant Zoro sur son épaule.
-Yohohoho que c’est palpitant!
-Nami-chan, Robin-chan je viens vous sauver!
-Moi je veux d’abord manger avant qu’on reparte décida Luffy. Et je veux aussi casser la tronche de ce macaque qui m’a fait croire que je pourrais manger un morceau de viande chez lui! »
L’alarme fut donné une nouvelle fois sur l’île…


Bon vous vous en doutez... A suivre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Mar 27 Mar 2012 - 0:01

,,,,,,,,, aucun mot pour exprimer ce chapitre , je respire l'odeur de ce bon et merveilleux chapitre et (ok c'est bon ^^) moi j'adore comme d'ab , j'ai pas de mot qui m'ont sauté dans les yeux sous prétexte qu'ils étaient mal écrits , le scénario donne toujours du suspense , moi j'adore , je veux le chapitre 19 maintenant ^^ Smile


Dernière édition par Nico.D.Zoro le Mar 27 Mar 2012 - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Mar 27 Mar 2012 - 0:05

MDR je kiff tes commentaires + que ma fic nico xD jvai continuer à l'écrire pour le plaisir de te voir la commenter ^^ le chapitre 19 et déjà fini mais tu attendras ce soir n'est ce pas ? Smile (eh oui parce que nous sommes déjà "demain" vu qu'il est minuit passé Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Segnolita
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Messages : 469
Berrys : 594
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 22
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Sam 31 Mar 2012 - 0:10

Attention vous l'attendiez? Vous le languissiez? Vous l'idolatriez? Eh bien voici le chapitre 19 xD

Chapitre 19:

Robin et Ussop couraient toujours en direction du Nord de l’île. Ils ne savaient pas si cette fois ci l’alerte avait été donné pour eux.
« -Oïe Robin! Tu penses que c’est pour nous cette fois? Interrogea le tireur d’élite.
-Je n’en sais rien du tout. Dit Robin d’un air amusé. »
Ils arrivèrent devant une carrière où des personnes aux corps maigres et frêles extrayaient un minerai non indentifiable. Aucun marines ne semblaient surveiller la besogne de ces pauvres travailleurs. Un femme dont les doigts étaient parsemés d’engelures déposa un baiser sur le front d’une enfant âgée d’environ six ans. Sûrement sa fille. Elle aussi travaillait. Un vieillard plus loin, le dos courbé, trainait difficilement un chariot rempli du précieux gisement. Tous avaient des expressions tristes, ont auraient dit qu’ils travaillent ainsi depuis des jours sans s’arrêter. Une odeur putride se dégageait de l’endroit mélangé à celle du soufre. Des corps se décomposaient sur le sol. Personne n’avaient pris la peine d’enterrer ces malheureux êtres mort à la tâche. Derrière cette vision d’horreur, un volcan se dressait. Une galerie avait été creusé à ses pieds et c’était de là que les esclaves faisaient des aller-retour incessant. Ussop remarqua des robots qui devaient faire office de garde. Ils faisaient deux mètres de haut et leur yeux étaient sûrement des caméras reliées à la salle de contrôle dans la tour du château. D’aspect simpliste, le tireur d’élite ne douta pas un seul instant qu’ils devaient être dangereux. Peut-être avaient-ils même des capteurs qui les détectaient en ce moment présent.
« -Robin! Chuchota Ussop. Regarde ces robots! On dirait des cousins arriérés de Bartholomew Kuma que nous avons croisé à Thriller Bark!
-Oui j’ai vu, leur ressemblance avec le shichibukai est étonnante. Répondit l’archéologue. Mais regarde ce chantier! Qui aurait pu imaginer que de tel chose se passait ici lorsque l’on voit le décors enchanté qui entoure le château?
-Oui…Oïe Robin! Tu crois que la prison se cache dans les parages?
-Non je ne pense pas… Mais ce lieu m’intrigue.
-Oui oui je comprend mais on ne peut pas s’attarder plus longtemps. Notre rendez-vous au bateau est dans une heure maintenant! »
Ussop fit silencieusement demi tour suivit de l‘historienne, toutefois anxieuse des évènements qui se déroulaient sur cette île.

Dans la tour, les deux frères tentaient de s’organiser sans céder à la panique:
« -Gutin! Gé skon lé mintnan? (Putain qu’Est-ce qu’on fait maintenant?)
-Calmes-toi, il va pas mourir. Pour l’instant le plus urgent est que je me lave, les cristaux de granit marin ne partes pas même si je me frotte. Trouves du savon et de l’eau et apporte les moi rapidement! » Ordonna M en regardant avec haine le corps étendu de Sashenky au sol. Le frère n’eut pas son mot à dire et partit immédiatement.
A l’étage inférieur, Nami commençait à être soucieuse, un drôle de pressentiment lui disait de fuir, que son temps de liberté était compté.
« -Ça ne te dirais pas d’aller faire un tour dehors avec Crotte? Demanda Nami en faisant un sourire qui paraisse le plus sincère possible.
-Mais j’ai pas le droit… Gémit Lucile.
-Mais si voyons, il fait nuit, tu ne crains rien! Et puis je suis avec toi d’accord? Insista la navigatrice.
-Je sais pas…
-Ça sera notre petit secret. Murmura la rousse avec un clin d’œil. »
Quelques minutes plus tard, ils étaient tous les trois dehors. De l’intérieur, à cause de l’épaisseur des vitres et des murs, elles n’avaient pas entendu l’alarme qui résonnait, mais une fois dehors, leurs oreilles en pâtissaient. Pourtant, Lucile était trop contente de pouvoir respirer l’air frais de la nuit pour se plaindre du bruit. Elle courrait, sautait, grimpait sur tout ce qu’elle voyait. Pour une fois dans sa vie, Lucile vivait comme une enfant normale qui joue dans un jardin. Nami souriait en voyant cette jeune fille un peu (beaucoup!) caractérielle qui s’amusait autant. Elle décida cependant de ne pas trop s’attarder sur ce spectacle qui lui faisait chaud au cœur et se mit immédiatement à tenter de raisonner leur médecin de bord.
« -Oïe Chopper! Réponds-moi !!! Dit la navigatrice en secouant le petit animal.
-Lucile et moi sommes les meilleurs amis du monde.
-Chopper, que t’arrives t-il ?
-Lucile et moi sommes les meilleurs amis du monde.
-Bon pas de temps à perdre, tu viens avec moi un point c’est tout. »
Et la navigatrice se mit à courir en attrapant Chopper sous le bras. La petite fille, trop occupé à observer un scarabée, ne remarqua pas immédiatement la fuite de sa « tatie ».

Dans les cachots, les garçons cherchaient la sortie. A plusieurs reprise ils étaient repassés devant leurs cellules explosés. « Ma parole mais c’est un vrai labyrinthe cette prison! » Avait affirmé le cyborg qui était en tête de course. Ils entendaient les marines qui tentaient de s’organiser dans cette véritable pagaille. Il faut dire que les mouvements tellement imprévisible des Mugiwaras les empêchaient d’adopter une véritable stratégie de recapture. Lorsqu’un marine avait crié « Vite, allez chercher Sashenky, il est avec M et V » le cyborg se rappela soudainement qu’on leur avait confisqué ces bandeaux métalliques lors de sa mise en cage : ils ne pouvaient donc pas sortir des oubliettes sans eux au risque d’être de nouveau sous emprise mentale.
« -Il faut trouver mes bandeaux métalliques. Cria le cybord dans sa course.
-Des bandeaux métalliques? Interrogea le cuisinier.
-Oui, ils empêchent M ou V de prendre possession de notre cerveau.
-Je ne comprend rien du tout mais je ne devrais pas en avoir besoin puisque que je n’ai plus de cerveau. Yohohoho!
-Détrompes-toi tout le monde en a besoin d’un ici, même moi car grâce à leurs pouvoirs ils ont réussi à duper mes yeux. Pour l’instant ils ne peuvent rien contre vous car vos menottes en granit marin n’ont pas été détruites lorsque je nous ai fait libérer mais vous n’aller pas les garder éternellement.
-Oui d’ailleurs il faudrait pouvoir retrouver nos clés! Le granit marin est censé être incassable et je ne tiens pas à ce que tu fasses l’un de tes « coup de pet » sur mes poignets! S’enquit Sanji.
-Oïe venez voir pas ici! Coupa Brook qui avait vu une plate forme. Regardez on dirait qu’elle est attaché à cette corde qui remonte à la surface. Yohohoho ça me rappelle une chanson…
-Attendez je vais voir…Gomu gomu no…Rocket! Luffy allongea son bras et s’agrippa au sommet de la corde. Il fut éjecter à la surface. Wahouuuuuu !!! Oïe, c’est un puits!
-Alors comme ça, cette passerelle est notre billet de sortie. Allez, tout le monde embarque! Parez pour le décollage. » Dit Franky qui avait toujours Zoro dans ses bras.
A la surface, Luffy regardait les environs en ce bouchant les oreilles. Le bruit de l’alarme s’entendait beaucoup plus intensément que dans les cachots. Soudain il aperçut Nami qui courrait en tenant Chopper (déguisé en princesse) dans ces bras.
« -Oïïïïe! Namiiiiii ! » Cria Luffy.
La navigatrice s’arrêta dans son élan. Qui était le sombre crétin qui venait de révéler sa position? Lorsqu’elle tourna la tête et qu’elle vit son capitaine sur le rebord du puits qui lui faisait de grand signe des mains en souriant niaisement, elle se demanda pourquoi la réponse ne lui était pas venu à l’esprit plus tôt. Elle allait lui faire signe de se taire mais son capitaine courrait déjà dans sa direction pour la rejoindre.
« -Oïe Nami! Bah t’étais partie où?
La navigatrice lui infligea un coup.
-Comment ça j’étais où? C’est de ta faute si tout ça nous est arrivé! Je t’avais dit sur l’île que cet homme était notre ennemi.
-Mais il allait m’offrir de la viande. Rétorqua Luffy. D’ailleurs en parlant de bouffe, J’AI FAIIIIIIIM!
Tu ne saurais pas où se trouve les cuisines? »
Nami hésita. Rentrer dans le château ne ferait pas suspect car tout le monde pensait qu’elle était l’épouse de M mais avec Luffy tout se compliquait toujours…Toutefois partir se réfugier dans le château n’était pas non plus une mauvaise option. Les cris que venait de pousser Mugiwaras allaient inévitablement faire venir les marines malgré leur débordement pour attraper des intrus…Mais ces intrus ne seraient-ils pas eux même?! S’interrogea la navigatrice. La rousse décida donc d’emmener Luffy à l’intérieur de l’édifice. Après tout, les marines qui y étaient quelques instant plus tôt avaient dû répondre à l’alerte donné ce qui laisserai le champs libre.
De leur côté Franky, Sanji, Zoro et Brook étaient arrivés à la surface. Il enjambèrent les fondations du puits et partirent en catimini. Tout les marines étaient soit dans les cachots soit… soit où d’ailleurs? Pourquoi la sortie du puits n’était-elle pas surveillé? De toute manière les Mugiwaras n’avaient pas le temps de s’attarder là-dessus. Ils leur fallait retrouver les clés de leurs menottes et leurs bandeaux métalliques. La petite troupe parti en direction du château excepté Zoro qu’ils forcèrent à rejoindre le NR789 « tu nous ralentiraient » avaient-ils dit, « Et puis Robin et Ussop doivent nous y attendre, si l’un de nous y va, ils pourront quand même être au courant de la situation » Renchérit le cyborg.
Ils arrivèrent sans difficulté à l’intérieur du château et se séparèrent en plusieurs groupe. Franky partit dans l’une des cuisines faire le plein de Cola (il alla dans l’autre cuisine de celle où se trouvaient Nami, Chopper et Luffy), Brook fut chargé de fouiller le sous-sol et Sanji s’attaqua à la tour principale. Pendant ce temps, Nami expliquait rapidement la situation à Luffy:
« -Luffy, nous n’avons pas beaucoup de temps devant nous et même si je ne comprend pas très bien la situation il faut que nous nous dépêchions!
-Nan je veux pas. Dit Luffy en engloutissant son vingtième kilo de viande.
-Hein? Comment ça tu veux pas?
-Je vais d’abord dire deux mots à ce crétin qui m’a fait croire qu’il m’offrirai de la viande. Expliqua le capitaine en mangeant son vingt et unième kilo de viande.
-Laisse tomber pour ça, il faut que nous partions à tout prix! Nous sommes en plein milieux d’une base de marine je te signale.
-Ah bon??? C’est surement pour ça qu’il ont autant de viande dans leur frigo. Dit Luffy en avalant son vingt deuxième kilo de viande.
-Tu vas arrêter de manger oui ?! IL FAUT PARTIR! Hurla Nami qui commençait à sérieusement enrager.
Le capitaine s’arrêta de manger et donna son chapeau à la navigatrice.
-Écoutes, je sais que des mecs ont fait du mal à mes amis. Je l’ai bien vu sur le visage de Sanji, il avait des traces de fouet sur son visage. Et puis je pense que la disparition de Chopper était aussi lié à eux. Donc retournes au Sunny et attends moi. Je reviens avec tout le monde quand j’aurais peté la gueule aux con**ds qui ont fait ça…

Dans la forêt Robin commençait à se faire distancer par Ussop qui avait accéléré la cadence lorsqu’il avait cru voir un loup garou (qui n’était en vrai que l’ombre d’un buisson à la forme bizarre éclairé par le clair de lune). Dans son affolement, le tireur d’élite avait dévié dans sa trajectoire et ne se dirigeait plus du tout dans la direction du NR789 mais dans celle du château. Tout à coup il percuta quelqu’un, c’était V…

Smile


Dernière édition par Segnolita le Sam 31 Mar 2012 - 0:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    Sam 31 Mar 2012 - 0:28

qu'elle phrase de commencement , j'aime , j'adore surtout le language de V , je em demande ou t'as trouvé ça , si c'est une vraie langue ou pas , j'ai bien aimé aussi , la "tatie" s'en va ^^ et pusi bah comme toujurs , moi j'adore , je trouve même que tes chapitres sont plus long que les mien , donc c'est encore mieux et puis,,, et puis bah , magnifique , tu fais honneur a ton seigneur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'île mystérieuse    

Revenir en haut Aller en bas
 
l'île mystérieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La mystérieuse affaire de Styles
» Réapparition mystérieuse 20 ans après le naufrage
» La fleur mystérieuse
» Vingt mille lieues sous les mers et L'île mystérieuse
» Une mystérieuse bactérie ronge l’épave qui se détériore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Reverse :: L E    B A R :: Fictions :: Abandonnées-
Sauter vers: